Archives de catégorie : DIY

J’entends les cloches …

… pas toi ?

Plus que quelques jours à patienter pour récolter des œufs en chocolats… En attendant pour s’occuper je te propose plusieurs activités de Pâques pour te mettre dans l’ambiance

Le livre d’autocollants de chez Usborne


FETE PAQUES – Editions USborne

Je l’ai trouvé dans le pot du groseiller hier matin … Les prémices de Pâques et sans doute la raiosn pour laquelle j’entends déjà les cloches approchées

Bref, sitôt trouvé, sitôt utilisé …


Monsieur A. 19 mois le roi de la gommette … J’introduis les gommettes entre 12 mois et 18 mois et on voit vite les progrès des petits loustics ! Au début on est très embêté avec ce truc qui colle au bout du doigt et dont on ne sait comment se défaire rapidement on comprend qu’il faut le coller sur la feuille et appuyer pour qu’il colle dans son entier !

La première double page a été vite remplie, on s’en garde pour demain et les 3 jours qui restent avant de récolter les oeufs en chocolat

Bon voili voilou pour les p’tits loulous…


Les grands font la déco pour l’entrée


Alors on s’est équipé chez Cultura : 6 œufs et une poule des lettres en bois de chez GIFI et hop petite matinée peinture & cie : YOUPI tout le monde aime , la peinture c’est une affaire qui marche à tous les ages

Petite astuce pour peindre les œufs : on les a enfilés sur une pique à brochette et en avant les pinceaux…


ET puis nous n’avons pas résisté à l’envie de réaliser ces petits lapins plongeants découvert sur Pinterest

Le necessaire :
-Patadur Plastiroc
Peinture rose
Petit pinceau
Petit pot en terre
Lentilles
Cure dents

Faire 1 grosse boule en plastiroc et une plus petite pour la queue et ensuite deux ovales aplatis
Remplir de terre les petits pots et déposer quelques lentilles sur l’arc de cercle supérieur
Poser ensuite la grosse boule un peu aplatie , puis piquer un demi cure dent sur le haut de la boule et y ajouter la petite boule pour faire la queue
Placer deux cure dents sur le bas de la boule contre le bord du petit pot en terre et y fixer les deux ovales aplatis dessus pour faire les pattes… On fait péter le pinceau et la peinture rose et hop un gros ovale au sommet de chaque patte et trois petits ronds en arc de cercle sur le bas
On arrose les lentilles et l’affaire est dans le sac

Yes notre déco de Paques est prête ! TAdaaaaammmmm


Autre idée pour les « mini loustics » : la peinture au POMPON et nous avons réalisé les couvertures des cahiers de liaison la dernière semaine avant les vacances

Je pense que l’image est assez explicite : je découpe la forme oeuf avant et trois couleurs, des épingles à linge qui pincent des pompons. En avant la musique !
Je fais la découpe après le séchage .


Et puis si tu veux occuper ton bambin vite fait bien fait tu peux imprimer ici ta série d’oeufs à colorer

 

La bonbonnière aux 52 joies … Vade retro pleurnichas …

Allez ça y est la fille qui délire du titre d’article est encore là en 2017 … Mais attention, tu vas comprendre ce qu’elle veut vraiment dire (au passage Alain Delon dégage de mes phrases ok , la fille qui parlait à la troisième personne , non mais allo quoi on est en 2017 ) en lisant la suite !

Bon allez je me clarifie, pour être claire … Tu vois le genre…

Je me décharge de suite de l’idée génialissime qui n’est pas de moi mais bien tout droit venue de Pinterest

C’est un bocal que tu remplis semaine après semaine de ton bonheur familial hebdomadaire pendant toute une année

Il te faut :

  • 1 récipient transparent ou pas mais le mien c’est la trop belle bonbonnière de chez Gifi à 5€
    bonbonniere

  • un petit paquet de feuilles en couleur si c’est transparent c’est mieux, ici on a choisi le jaune car la bonbonnière ira dans le salon et il est noir et jaune le salon 😉
    Alors j’ai cherché un peu partout les petits blocs de feuilles en couleurs carrés qu’on avait tous avant sur notre bureau, oui je veux bien dire avant que le post it entre dans nos vies … Mais errance totale, désert de l’objet du passé, je n’en ai trouvé nulle part , bon là tu cherches sur internet pour me dire mais si y en chez bureautrucmuche ou topmachinchose … Ok mais si je dois me payer 40€ de frais de port pour un bloc note, j’évite 😉

    Bref, j’ai opté pour la ramette en couleur et je me suis découpée 52 petits carrés jaunes (ouais je sais j’ai de l’idée , hihihihi)

  • Un stylo
  • Un semaine derrière toi

Marche à suivre :

Chaque dimanche tu fais le « topo-vote-fou rire » de la semaine pour savoir quel évènement ou moment on retient et on inscrit sur le papier

En fait, rien n’est interdit : si vous retenez plusieurs supers moments ben c’est génial, si exceptionnellement on veut noter un truc triste mais qui nous a marqué cette semaine là et nous a uni c’est pas interdit non plus … Bref, tu fais ta bonbonnière comme tu l’entends …

Voilà notre présentation :

IMG_0990
En haut on écrit le numéro de la semaine et les dates du lundi au dimanche
En dessous entre parenthèse on inscrit l’initiale des participants

Puis le texte qui narre notre petit bonheur (évidemment là je t’ai fait un factice …)

Pour finir :

IMG_0991

 


On plie le papier en 4 et on le jette dans la bonbonnière pour ne les ré-ouvrir que le soir du réveillon du 31 décembre 2017 … Ainsi nous nous rendrons compte que chacune des 52 semaines passées n’ont été que joies, bonheurs, rigolades et petites choses simples mais tellement agréables de la vie 

Sac à histoire : GRUFFALO

couv-gruffalo

Tu connais sans doute l’histoire du Gruffalo par Julia Donaldson et illustré par Axel Scheffler aux éditions Gallimard Jeunesse dans la collection l’heure des histoires 

Sinon je te fais le topic rapidement : une petite souris se balade dans la foret et tombe tour à tour sur un renard, un hibou et un serpent … Comme elle a tres peur qu’ils la dévorent elle dit qu’elle a rendez vous avec le Gruffalo et qu’il à de terribles défenses, une grosse verrue empoisonnée sur le nez etc… Bref, elle invente un personnage abominable et tous ses prédateurs fueint les uns apres les autres… Elle se pense alors tranquille mais fini par croiser le monstre qu’elle leur avait décrit … Tout effrayée, elle lui dit que dans cette foret tout le monde la craint donc qu’il ne vaut mieux pas la manger … Elle invite le Gruffalo à constater par lui même ses propos… Et ils partent à la rencontre du renard, du hibou et du serpent qui fuient alors à la vue de la souris (ou plutôt du Gruffalo) Le Gruffalo tout penaud fini par croire la souris qui lui promet que s’il reste pret d’elle elle le dévorera accompagné d’un plat de pâtes car le Gruffalo aux nouilles est son plat préféré et la voilà enfin sortie d’affaires !

Bref, j’ai eu envie de l’animer pour le raconter à mes petits loustics … Et tu l’auras bien compris, j’adoooooooore le GRUFFALO et j’en ai même pas peur … Parce que mon plat préféré c’est la Moussaka de Gruffalo

Alors c’est assez facile à réaliser :

IMG_8101

– Tu achètes pour 3 francs six sous des cuillères en bois chez Gifi par exemple

-Tu sors ton crayon à papier et tu t’appliques pour faire chaque personnage sur une cuillère. J’ai colorisé aux crayons de couleurs aquarellable et le contour est fait au posca noir

-Tu imprimes et plastifies (si tu peux)  les qualificatifs du Gruffalo, je t’ai préparé une planche à imprimer format A4 (bref, t’as plus qu’à découper et plastifier) … Sur les miennes , au dos j’ai mentionné l’animal auquel la souris parle et ce qu’elle dit sur l’image en question

-Tu achètes le livre parce que c’est mieux de l’avoir ou ok tu l’empruntes à la médiathèque mais tu verras tu auras très vite envie de l’acheter (je te facilites un peu le clic, voici le lien pour le commander en ligne

-Tu te prépares un petit plat de pâtes (crues c’est mieux pour le bien être de ton coin lecture , tu comprendras plus tard ;-))

Tout est prêt, y a plus qu’à s’installer :

Si tu le peux tu apprends l’histoire par cœur, sinon tu t’imprègnes du schéma de l’histoire, c’est le minimum pour pouvoir animer librement tes « personnages-cuillères »
Le public peut s’installer, tu leur dis que tu vas leur conter l’histoire du Gruffalo, un terrible personnage … Et à toi de jouer … A la fin la soupape retombe comme une cocotte car tu plonges le Gruffalo dans le plat de pâtes… Les enfants peuvent alors s’imprégner un peu des objets avant que tu ranges le sac à histoires 😉

—————————

Edit du 30 août : la trousse est finalisée … tu veux la voir hein ? petit curieux !   

Ma to do list pour finaliser mon sac à histoires GRUFFALO :

– Filmer une lecture animée du GRUFFALO pour la mettre ici et attendre que tu me dises comment toi tu fais quand tu la racontes 😉

Allez, file et va lire … Non, mais !
 

 

Peinture propre

Je le sens t’y crois pas t’es sceptique…

Je te donnes la liste du matériel :

  • un feuille de papier épais type canson
  • différentes couleurs de peinture « gouache »
  • du couvre livre en plastique
  • du scotch
  • des doigts

Là de suite on commence à y croire

peinturepropre

Alors c’est très simple , tu pschites la feuille de points de gouache , tu recouvres d’un plastique couvre-livre que tu scotches au ras de la feuille et sur la table

Tu donnes à ton petitou et tu as le droit de lui montrer que ça coulisse sous les doigts …

On apprend des mots au passage : appuyer, taper, pousser, monter, descendre, étaler, frotter, tirer …

Pour expliquer mais ne pas faire à la place de l’enfant, on se prépare aussi un atelier pour soi, comme ça on peut montrer pour expliquer sans faire à la place !

Tu peux proposer un petit jouet, par exemple une voiture qui va rouler sur la feuille… Une petite cuillère qui fera office de pinceau, un rouleau à pâtisserie (plutôt celui de la dinette, le tien est sans doute bien trop lourd à manipuler pour ton loulou) pour étaler vitesse grand V, une éponge (car il associe déjà sans doute le fait de frotter à la vue de l’éponge, car il t’a déjà vu faire…)

Arthur a 7 mois quand il fait cette activité. Sur la photo c’est sa deuxième expérience « peinture propre », la première n’avait pas été très concluante… Les rectifications qui ont fait que ça lui ait plu au second essai sont la prise de hauteurs par rapport à son plan de travail (la première fois il était dans la chaise haute mais il n’avait pas la hauteur nécessaire pour apprécier l’ampleur du travail 😉

Pour finir, dès que l’enfant a fini tu décolles délicatement le plastique (attention selon l’épaisseur de la feuille et la quantité de peinture, le papier peut être vraiment très imbibé et donc se déchirer par endroit , d’où l’importance de l’épaisseur de la feuille) et tu laisses sécher

A l’âge d’Arthur et pour ne pas commencer à encombrer les placards des parents qui bien évidemment n’osent pas jeter les créations de leurs enfants, je me sers de la création de l’enfant une fois séchée pour décorer le cahier de liaison , faire un fond de cadre pour une photo (idée pour la fête des mères qui approche , non ? )

FullSizeRender 21

créer un rond de serviette (tu découpes une bandelette de 16X4cm dans cette peinture propre , tu le plastifies et tu agrafes le tout en rond , le tour est joué) …

 

Le mobile des octaèdres

2ème mobile de la pédagogie Maria Montessori … et oui le mois dernier je te présentais le mobile de Munari (de la naissance à 3 mois environ) , aujourd’hui on passe à la vitesse supérieure : le mobile des octaèdres

Le mobile des octaèdres, qu’est ce que c’est ?

arthur-octaedres

 

C’est le second mobile que l’on propose au bébé selon la pédagogie Mari Montessori.

Il stimule la vue. ses formes géométriques ont été choisies pour préparer au développement de la compréhension de la « 3 dimension ».

C’est un mobile en 3 couleurs : bleu, rouge et jaune , les couleurs primaires

 

Le mobile des octaèdres, c’est pour qui ?

On l’installe dès les 5 semaines de bébé et jusqu’à ses 8 semaines environ au dessus de son tapis d’éveil au niveau des yeux mais hors de portée des mains.

Le mobile des octaèdres, les ingrédients

  • Des feuilles de papier mat ou brillant bleu, jaune et rouge
  • 1 baguette de 25 cm de long et de 7mm de diamètre (normalement il t’en reste de celle qui tu as utilisé pour faire le mobile de Munari)
  • 1 bâton de colle
  • 1 règle
  • des ciseaux
  • Du fil transparent type fil de pêche
  • de la patience car c’est un travail très minutieux

Le mobile des octaèdres, la marche à suivre

Imprime le patron en cliquant ici ou sur l’image octaedres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Découpe chaque forme dans le patron et découpe ensuite chaque forme dans les couleurs adéquates

Marque les traits de pliure (ce sont tous les traits intérieurs)

Colle le fil sur une face interne à l’aide d’un bout de scotch de l’octaèdre et ferme la forme en encollant les minis triangles extérieurs (c’est la partie super délicates et qui peut te mettre les nerfs en pelote mais patience et tu vas y arriver)

Place ensuite les 3 octaèdres sur la baguette du plus petit au plus grand mais tous à la même hauteur

Suspend et le tour est joué

 

Le mobile de Munari

C’est le lundi « jeux et jouets » … Donc aujourd’hui je te donne le DIY pour faire le mobile de Munari… Ok là tu écarquilles vraisemblablement tes yeux ! Donc commençons par le commencement…

Le mobile de Munari, qu’est ce que c’est ?

munari-blog-1

Il s’agit d’un des mobiles proposés en pédagogie Montessori, c’est d’ailleurs le premier mobile que l’on peut proposer à son bébé. Les jeux de contraste permettent au nourrisson de développer sa vision …

 

Évidemment ce n’est pas anodin s’il porte ce nom, il s’agit d’un mobile créé par Monsieur Bruno Munari qui était un artiste italien.

 

Le mobile de Munari, c’est pour qui ?

On l’installe au dessus de l’aire de jeux du bébé entre ses premiers jours de vie et ses 3 mois
( on peut toujours le proposer plus tard mais souvent on quitte un mobile pour en découvrir un autre…)

On l’installe de sorte que la partie la plus basse (soit l’hexagone) soit à 30 cm de l’œil de l’enfant et pile au dessus de sa tête.

Le mobile de Munari, les ingrédients 😉

  • 1 baquette de Balsa ronde de 1cm de diam (on trouve ca chez cultura)
  • Peinture acrylique noire et blanche
  • Papier carton épais noir et blanc (min 180g )
  • 1 boule transparente de 7 cm de diam (idéalement en verre mais sinon en plastique)
  • fil nylon
  • ciseaux, pinceaux, ruban de masquage fin type masking tape, compas, colle pour papier (si possible pas liquide pour ne pas qu’elle fasse gondoler le papier), scie à bois pour le balsa

Le  mobile de Munari, la marche à suivre :

Et voilà : tadammmmmmm

FullSizeRender 9

 

 

 

 

 

Bon ok j’en dis plus 😉 Après moults calculs, comme nous partons de la base : sphère de 7 cm de diamètre voili voilou les choses à faire …

mobile-munari-1 - copie

 

  1. Découpe ta baguette de balsa en 3 dim :
    1 de 42 cm que tu peins en blanc1 de 35 cm que tu peins en noir
    1 de 21 cm que tu peins en rayé noir et blanc : c’est là qu’intervient le masking tape que tu enroules régulièrement autour du balsa après avoir fait une premiere couche blanche. Ensuite tu peins en noir et tu décolles délicatement le masking tape … TADAMMMMMMM
  2. Trace un rond de 8,16 cm de diamètre en blanc et un autre en noir
    Trace ensuite un rond de 7cm de diamètre en blanc et en noir
    Colle le petit rond blanc dans le grand rond noir et le petit rond noir dans le grand rond blanc
    Colle ensuite dos à dos les deux gros ronds
  3. Clique ici pour voir et imprimer le patron
    Capture d’écran 2016-02-22 à 19.56.21
    Découpe la forme du haut une fois en noir et une fois en blanc
    Découpe la forme hachuré une fois en noir et colle la sur la forme globale blanche
    Découpe la forme « zigzaguée » une fois en blanc et colle la sur la forme globale noire
    Colle dos à dos les deux formes globales
    ———————————————————–
    Découpe 1 fois la forme globale du bas en blanc
    Découpe une fois le losange central en noir
    Découpe 4 triangles latéraux en noir
    Colle sur une face de la forme globale le losange central et sur l’autre face les triangles latéraux
  4. Schéma mobile de Munari issu du livre 60 activités Montessori pour mon bébé de Marie-Hélène Place

    Schéma mobile de Munari issu du livre 60 activités Montessori pour mon bébé de Marie-Hélène Place aux éditions Nathan

    Dernière étape,  la plus difficile à mon sens Tout réside dans la compréhension des points de gravité …
    On noue des fils de nylon à chaque élément et ensuite on assemble les éléments aux baguettes de balsa .
    Le réglage se fait du haut vers le bas , en tenant le fil de nylon qui servira à la fixation au plafond pour équilibrer le tout au millimètre prêt selon le schéma ci-contre

 

 

Ça y est tu as tiré la langue, tu t’es énervé mais tu y es arrivé le mobile est prêt à être installé (au passage note l’assonance en /e/) Allez, c’est terminé …

A bientôt pour le mobile des octaèdres !

Chers oiseaux !!!

Depuis que je suis revenue vivre dans le sud de la France, je revois des oiseaux … Et j’ai la chance d’avoir un cerisier devant la fenêtre de ma cuisine, qui est le théâtre d’un bal très organisé : celui des oiseaux …

On y voit des mésanges (beaucoup) des pinsons, un rouge-gorge, une sittelle, des moineaux,  des tourterelles, des geais, des pies, des merles, des bergeronnettes, des étourneaux …

Mais ceci n’arrive pas vraiment sans cela : je vais vous conter différentes manières de nourrir (l’hiver) les oiseaux du ciel !

Idée 1 : les boules à graines 

C’est génial les enfants dès tout petits peuvent le faire, c’est de la pâte à modeler qui sert à quelque chose en quelques sortes. Il exerce avec cette activité sa motricité fine et fait appel à sa sphère sensori moteur

Fabrication de boules à graines pour les oiseaux

Fabrication de boules à graines pour les oiseaux

ingrédients et matériel

  • du saindoux (chez ton boucher ou au rayon frais de ton supermarché emballé en plaque comme du beurre)
  • un mélange de graines pour oiseaux (on en trouve facilement dans les jardineries)
  • des filets (recup des oignons, échalotes, clémentines …)
  • de la ficelle de cuisine
  • un petit bol

comment faire :

  1. Tu prends un bout de saindoux dans tes mains et tu le façonnes comme de la pâte à modeler en boule !
  2. Ensuite tu le trempes dans un bol dans lequel tu auras mis au préalable des graines pour oiseaux (oui parce que là c’est sur tu as les mains grasses ) .
  3. tu remalaxes un peu (ouais faut que les graines entre dans la boule hein un peu .Bon puis tant que tu y es tu fais plusieurs boules comme ca 😉
  4. Ca y est laves toi les mains (enfin la fais à l’envers : essuie puis lave puis réessuie, enfin quand tu en es là tu te dis c’est pas si c** son truc )
  5. Là tu coupes des morceaux de filet carré et tu enveloppes tes créations dedans pour fermer un petit tour de fil de cuisine et tu gardes le rab pour accrocher a la branche
  6. Tu accroches aux branches de ton arbre

Boule à graines

Et là commence la phase d’observation je sais pas si ce n’est pas celle que je préfère …

Idée 2 : le dévidoir à graine

Hormis les perçages que l’adulte doit faire, l’enfant peut exercer sa motricité fine en faisant les  étapes 2 et 3
Astuce pour ne pas faire à la place de l’enfant : en faire un soi même qui déstresse l’adulte des frustrations que peuvent provoquer le travail de l’enfant et par la même occasion le modèle de l’adulte sert d’exemple à l’enfant

Le dévidoir à graines "Home made"

Le dévidoir à graines « Home made »

ingrédients et matériel :

  • un pot en plastique type chocolat en poudre benco®
  • deux cuillères en bois
  • du fil de fer
  • mélange de graines pour oiseaux

comment faire :

  1. D’abord avec un cutter tu perses un carré d’environ 3 cm sur 3 cm et face à lui par transparence ( au dos de la boite plastique) un petit trou de la grosseur du manche de la cuillère en bois
  2. Ensuite tu places et coinces ta cuillère en bois dans les ouvertures que tu viens de percer
  3. Tu remplis de graines
  4. Tu ajustes les cuillères pour ne pas que les graines sortent sans crier gare
  5. Tu entoures le haut du pot avec du fil de fer et tu refermes avec le couvercle
  6. Tu accroches à  une branche solide

Bon tu peux pousser le vice encore plus loin mais tu n’en seras que mieux récompenser par la venue d’un plus grand nombre d’oiseaux… Car chacun vient dans ton jardin pour des raisons bien particulière …

Certains oiseaux ne mangent pas dans les arbres mais au sol ( la bergeronnette, le pinson, le rouge gorge ) bon là tu n’as rien à faire car ceux qui mangent dans l’arbre font tomber des graines que mangent ceux qui mangent par terre … Si tu veux tu peux quand même  jeter tes restes de pain ou tes miettes pour ravir ceux du sol 😉

Il faut aussi penser que les oiseaux ont soif alors tu laisses sur ta fenêtre un petit bol d’eau, ça te donnera l’occasion de les voir de plus près sans doute !

Une mésange qu s’apprête à gouter nos graines

Une mésange qu s’apprête à gouter nos graines.., Et t’as vu si tu n’as pas de filets pour mettre tes boules à graines, tu peux toujours après t’être pressé un petit jus te servir de la demi orange pour faire réceptacle 😉

Dernière petite chose sympa à faire : le filet à choses douillettes pour leur nid

C’est simple tu récoltes des petits bouts de laines, des petites chutes de tissu, des cheveux,  des poils de chats ou de chiens, de la bourre de sèche linge et tu les mets dans un filet comme tes boules à graines, les oiseaux viendront piquer tout ça pour faire leur nid

pour le nid des oiseaux

Bon je pourrais te conter bien plus de choses encore sur les oiseaux … mais bon restons en là pour aujourd’hui … Si tu en veux plus, va farfouiller aussi dans mon tableau Pinterest qui répond au doux nom de PépiniÈre

 

 

Avent #14 – La manucure de Noël pour petite et grande filles ;-)

Chez nous il n’y a pas de vrai sapin alors ca nous manque 😉 Du coup cet après midi je me suis lancée dans une manucure (nailart) de circonstance … Constatez par vous même :
manucure1

Fournitures :

– vernis rouge (Peggy Sage ines 5419)
– vernis vert (Peggy Sage jade 5557)
– vernis jaune (Deborah Milano Yellow Fiz 21)- vernis blanc (Yves rocher blanc perlé 56895)
– Base coat (essie)
– Top coat (Good to go d’Essie)
– l’huile cuticules (snif … Agnès b. )
– Baton de buis
– dotting tool
– pinceau tres fin spécial nail art (peggy sage)
– masking tape sapin
– cutter très fin (c’est plus simple)
– lime à ongles
manucure2

Bien entendu les fournitures sont données à titre indicatif mais vous pouvez utiliser d’autres vernis et outils…

Etape 1 : découper au cutter le masking tape selon le contour du sapin (si on a pas de masking tape sapin on dessine préalablement un sapin sur un masking tape et on découpe la forme au cutter pour former un pochoir )

manucure3

Etape 2 : la manucure simple d’abord : on lime on repousse ses cuticules et on peut poncer la surface de l’ongle avec la partie de la lime prévue à cet effet… L’ongle est prêt … Zou, la couche de first base s’impose. On attend un peu (oui on est patient si on « nailarte « …) et on vernit le pouce, l’index, le majeur et l’auriculaire en rouge . L’annulaire sera donc blanc

Je n’ai mis qu’une couche de rouge (il est top ce vernis et j’adore le pinceau )

Et j’ai fait deux couches de blanc

Maintenant on est très patient parce que sinon le pochoir arrache le blanc quand on décolle

manucurebis

 

Etape 3 : là on va pouvoir commencer à être fier de soi 😉 Parce que d’une on a été hyper patiente et le blanc est bien sec ( franchement déjà ça mérite un grand « BRAVO ») Et de deux, les choses sérieuses commencent :
– on pose sur son ongle blanc le masking tape prédécoupé
– on vernit en vert , on peut même déborder c’est top
– on souffle un peu quelques secondes et on enlève délicatement le scotch … TADAAAAAAAM

manucureter

Si le blanc se décolle je ne vous félicite pas (le mien était impec ) mais on peut délicatement remettre un peu de blanc en tapotant doucement 😉 (comment ça , ça sent le vécu , non euh, non )

Etape 4 : Là , c’est la « champion attitude » à coup sur 😉 C’est parti  les filles !!!!

On prend un plastique (genre pochette plastique, sac à congel…)
Avec le pinceau du vernis jaune on laisse tomber une goutte dessus
Là on empoigne son dotting tool (« au secours de quoi elle me parle là » … tu n’en as pas , pas grave attrape un cure dent ça va le faire 😉

on prend un point de vernis avec le bout on le dépose à la cime du sapin et on tire cette petite goutte dans 5 directions (et hop une étoile une !  )

Oui je sais là, présentement dans ta tête ca chante : « we are the champions… » de Queen c’est normal !!!!!!

Reprends toi c’est pas fini …

Tu prends ton dotting tool (cure dent c’est comme tu veux ) et tu le nettoies ou tu demandes à quelqu’un de le nettoyer si tu as peur pour ta sublimissime manucure …

Une goutte de rouge sur le plastique et on trempe le dotting tool dedans pour venir faire un petit point sur le sapin , on retrempe et on fait un deuxieme point etc…

« … no time for losers
’cause we are the champions of the world … » c’est toujours normal …

 

 

manucure11 manucure12

Là tu attends encore , mais là je le sais tu es patiente ( tu peux te chanter deux ou trois fois le refrain mais tu peux aussi aller sur internet regarder les paroles de la chanson complète… )

Bref, c’est sec donc tu peux passer ton top coat !!!!

manucure1

Joyeux Noël à toutes…

Avent #13 – Pour le sapin !

Aujourd’hui je vous parle des magnifiques boules de Noël qu’ont préparées les 3 plus petits de mes enfants accueillis : Louise, Esteban et Valentine …

Fournitures :

– Boules de Noël en plastique transparent (achetées ici)
– Séparations pour boules (achetées ici)
– Mini boules de polystyrène (je les avais déjà mais il y en a aussi ici )
– Papier cartonné rouge
– Un cure dent ou une pique à brochette
– Peinture rouge et doré
– Tissu blanc et fil rouge
– Papier transfert pour tissu clair (donc une imprimante)
– ruban (ici blanc)

Etape 1: L’adulte met un point de couleur rouge et un point de couleur doré dans une demi sphère avec la séparation on ferme la demi sphère et on renforce la fermeture avec un scotch ou un masking tape … C’est au tour des pitchouns …

A eux de secouer pour mixer les couleurs … Je leur montre le geste avec une autre sphère que je tiens moi ! Chacun son style ce qui donne des effets finaux très différents …

boule-sapin4 boule-sapin5 boule-sapin6

 

Etape 2 : le nettoyage et séchage , on enlève la séparation et on la rince pour qu’elle soit de nouveau transparente

On laisse sécher la demi sphère , enfin je veux dire l’œuvre de leur dur labeur 😉

 

boule-sapin1

Etape 3 : c’est sec ! Youpi l’adulte a du boulot 😉

1- On découpe un feuille A4 de papier rouge cartonné dans le sens de la largeur en bande de 1cm environ et on utilise la technique du quilling (en cliquant sur ce lien vous aurez quelques indications sur les techniques de base en quilling et en l’occurrence il s’agit de la spirale ici )pour former des sortes d’anglaises… A la fin j’ai redéroulé un peu la spirale pour que ce ne soit pas trop serré . Puis j’ai rempli la demi-sphère que les enfants avaient décorée et j’ai placé pour finir la séparation

2- J’ai rempli la deuxième demi-sphère de quelques billes de polystyrène (attention électricité statique à gogo)

3- Je prépare mes photos que je découpe en forme d’étoile avec mon logiciel mais si on n’en a pas ou si l’on ne sait pas faire on prend un photo rectangulaire de l’enfant (nous avions fait des photos avec des chapeaux de Noël pour l’occasion) éventuellement on la recadre au format carré . Puis on imprime en choisissant l’option pour papier transfert (cela retourne la photo pour qu’au moment de la fixer sur le tissu elle soit dans le sens original) . Ensuite on suit les indications donnés sur la boite du papier transfert pour fixer l’image sur le tissu

J’ai rembourré les étoiles avec de la ouate de rembourrage mais ce n’est pas obligatoire par contre je trouve vraiment sympa de faire le contour de la forme avec un point simple mais en couleur pour former comme un cadre

Je place mon image sur tissu au milieu des billes de polystyrène et j’assemble les deux demi-sphère . On peut solidifier la fermeture avec un scotche transparent ou en mettant un tour de colle dans l’une des deux demi-sphères avant l’assemblage

Et voilà le travail … Ils étaient très fiers de découvrir leurs boules de noël finies et trsè fiers de les montrer aux parents le soir …

boule-sapin2 boule-sapin3

Avent#11 – Attention état grippal dans la maison donc je vais faire ma feignasse ;-)

Vous l’avez sans doute repéré dans mon plateau de l’avent …

Notre plateau de l'avent

Notre plateau de l’avent

Oui oui c’est lui , le petit bonhomme au chapeau pointu 😉

Le père Noël en pâte fimo …

IMG_5363 - copie

Je ne fais pas souvent de fimo mais j’en ai toujours un peu au cas où (la manuelle que je suis a toujours peur de manquer de matos alors j’ai de l’avance …)

Ça m’a piqué d’un coup enfin non pas vraiment … Il se trouve que depuis 1 mois environ j’ai développé une addiction à Pinterest …

Si tu connais pas, 2 solutions s’offrent à toi :
– ou tu vas voir ce que c’est et je peux te prédire de façon quasi sûre et certaine que tu vas également tomber gravement addict !
– ou tu n’y vas pas parce que tu sais d’avance que tu vas être addict et qu’à l’heure actuelle nous ne connaissons aucun remède susceptible de soigner cette addiction…

A toi de voir mais si tu veux faire le père noël en pâte fimo je vais te donner le lien Pinterest … Aïe Aïe Aïe quel dilemme ! Après peut être que l’acuponcture peut aider à vaincre cette addiction mais rien de sûr …

Donc là ça y est tu as pesé le pour et le contre et tu te décides à cliquer sur le lien
Bonne chance !

Bon puis , quite à t’entrainer dans la spirale infernale j’ai aussi découvert ça
IMG_5365 - copie

Ben quoi c’est dans le thème de Noël 😉